© 2016 créé par Annick Picchio avec Wix.com

Toutes les images sont protégées.© Photos Bernard Toselli, Christian Delorme, Julie Collet, Annick Picchio.

Fez. L'atelier Voyageur. Ici, ailleurs, maintenant.

Mont Atlas. Sur la route d'Ifrane. Début d'automne.

 

Du Mont Pilat à l'Atlas.

 

Voici un an et plus que je suis partie loin des paysages du Mont  Pilat. 

La légende dit que le nom de ce massif un peu oublié est du au passage de Ponce Pilate.

Il y aurait terminé sa vie...

De Jérusalem au Mont Pilat, ça fait une sacrée trotte!

La légende porte en elle l'écho des grands lointains. 

A force de se balader dans l'ourlet de ce massif tant aimé , l'augure d'un long voyage

s'y est naturellement brodée. Se promener près de chez soi, marcher dans  l'espace sensible des histoires et des rêves, c'est déjà  la promesse de s'en aller  flâner du côté d'un ailleurs indéfini.

Partir. Donc.

Voyager. S'enraciner, peut-être, autre-part.

Autre-part : voir et apprendre  la part de l'Autre. Allez, chiche.

Se faufiler dans une réalité différente, ni pire, ni meilleure. Dessiner. Photographier. Vite.

Supposer qu'ainsi les liens subsistent perdurent, se métamorphosent et s'inventent  en

une nouvelle fois qui (fait) signe au présent.

De Mont Pilat à  Mont Atlas, la légende du monde n'en finit pas de s'étirer... 

Alors, se dire, un peu crânement, mais sans en mener bien large, on verra bien, ce qui viendra. Oui, on verra...

 

 

Please reload